Qui dirige le monde ? Les filles!

Les filles au stand du CERN sont prêtes pour un interview sur leurs projets. (Image : ITU)
 

Ces 10 dernières années, le pourcentage des femmes travaillant au CERN a très peu augmenté : elles continuent à ne représenter que 20 % environ de l'ensemble du personnel. Les femmes sont en général rarement encouragées à poursuivre des études ou une carrière dans un domaine technique ; c'est probablement l'une des raisons majeures de cette faible augmentation. La diversité étant l'un des objectifs principaux de notre communauté de travail, le CERN fait tout pour réduire l'écart entre les hommes et les femmes.

Peu de temps après avoir organisé l'atelier de programmation Django Girls à IdeaSquare, le CERN a participé à la Journée internationale des jeunes filles dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (link is external) (TIC), une manifestation annuelle qui s'est tenue le 27 avril à l'Union internationale des télécommunications (UIT), à Genève. Ces événements, organisés simultanément dans divers pays du monde entier, visent à inspirer les jeunes femmes et à les encourager à suivre une carrière dans le secteur des TIC.

Cette année, six jeunes femmes particulièrement motivées qui avaient participé à l’atelier Django Girls ont présenté leurs sites web, créés lors de ce dernier avec l'aide d'experts en TIC du CERN. Ces férues d’informatique, dont les projets ont rencontré un grand succès auprès du public, étaient ravies d'expliquer le processus d'apprentissage et de création qu'elles ont suivi.

La Journée internationale des jeunes filles dans le secteur des technologies de l’information et de la communication a commencé par une cérémonie d'ouverture interactive, en direct avec Beyrouth et Vilnius via webdiffusion, et par un quiz sur smartphone qui a suscité l'enthousiasme des participantes.

Diverses écoles et institutions ont présenté ensuite des projets portant sur des sujets aussi variés que la robotique ou la programmation d'un satellite. L'UIT avait également organisé des petits groupes de discussion au cours desquelles des femmes offrant divers modèles de réussite professionnelle ont répondu aux questions des participantes et expliqué ce qui les motivait à travailler dans le secteur des TIC.

Toutes les jeunes femmes au talent incroyable qui ont participé à cet événement ont confirmé ce que l'on savait déjà : le secteur manque cruellement de femmes et celles-ci doivent être davantage prises au sérieux. Au vue de la quantité de connaissances rassemblées dans une seule grande salle du siège de l'UIT, ces filles pourraient diriger le monde, cela ne fait aucun doute !

You are here