Déboguer les inégalités hommes-femmes

Un atelier ‘Django Girls’ organisé par le collectif genevois R0SEH1PSters, et soutenu par l’équipe Diversité du CERN ainsi que par le département des technologies de l’information, a eu lieu à IdeaSquare les 26 et 27 février derniers. Django Girls est une organisation à but non lucratif gérée par des centaines de volontaires dont l’objectif est de permettre aux femmes n’ayant pas de connaissances en programmation de rejoindre la communauté Python et Django. Python est un langage de programmation dynamique, multi-domaines d’applications et très largement utilisé, tandis que Django fournit un cadre applicatif de haut niveau pour Python, rendant les applications web plus faciles à développer avec moins de code. Plus de 155 ateliers gratuits ont été organisés dans 125 villes et 57 pays de façon régulière depuis 2014.
 

Le but de l’atelier organisé le week-end dernier était de permettre à des novices de découvrir la programmation informatique et la technologie en leur faisant créer une application blog et en la déployant sur internet. Bénévoles, les 16 mentors qui ont animé l’atelier, principalement féminins, ont partagé leur passion avec les participantes et contribué à l’excellente ambiance.
 

L’atelier a débuté vendredi soir par une visite rapide du SynchroCyclotron organisée par l’équipe de communication locale du CERN et s’est poursuivi avec l’aide des mentors par l’installation des programmes sur les ordinateurs portables des participantes. Les 39 femmes participant à l’événement, âgées de 12 à 53 ans, se sont ensuite réunies le samedi pour une journée complète dédiée à la programmation. Originaires de non moins de 15 pays et venant d’univers professionnels très différents, les participantes ont apprécié de découvrir la programmation dans un contexte détendu et ludique.
 

Elodie Van Hove, l’une des représentantes de R0SEH1PSters, la communauté à l’origine de l’organisation de cet atelier, a souligné le besoin de combler le fossé séparant encore les hommes et les femmes dans le domaine de la programmation : « Nous avons pris part à cet élan mondial dans l’espoir d’apporter notre pierre à l’édifice d’une société dans laquelle les femmes auraient toute leur place dans le domaine de la programmation et des technologies de l’information en général. Un grand merci au CERN pour avoir mis à disposition un lieu aussi inspirant pour ce premier atelier ‘Django Girls’ à Genève et au département des technologies de l’information pour son soutien. »

Merci aux 24 bénévoles sans lesquels cet événement n’aurait pu avoir lieu !
 

 

 

You are here