Une coopération renforcée entre les services de secours

Elisabeth Laurin, ambassadrice, représentante permanente de la France auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales en Suisse, Fabiola Gianotti, directrice générale du CERN, et Roberto Balzaretti, directeur, Direction du droit international public au Département fédéral des affaires étrangères de la Confédération suisse, ont signé l'accord tripartite portant sur l'assistance mutuelle des secours. (Image : Sophia Bennett/CERN)

 

Le 8 décembre 2016, le CERN et ses deux États hôtes ont signé un accord tripartite sur l’assistance mutuelle entre leurs services dans les opérations de secours sur le domaine du CERN. En clair, cet accord permet de mieux encadrer et formaliser les interventions des services de secours du CERN, de la Suisse et de la France en cas de situations d’urgence sur les sites du CERN et aux abords du domaine.

Les interventions des services de secours des deux Etats hôtes étaient auparavant régies par deux documents signés par le CERN avec les autorités locales de Genève, d’une part, et du département de l’Ain, d’autre part. Toutefois, pour garantir un cadre juridique plus adapté et assurer une coordination plus efficace, un accord tripartite remplaçant les arrangements locaux est apparu comme la solution la plus appropriée.

« Cet accord est important car il nous donne une base solide pour développer une coopération de nos services de secours, souligne Simon Baird, le chef de l’unité HSE, Nous allons développer des procédures d’intervention conjointes, des exercices d’entraînement et le Service de secours et feu du CERN va bénéficier de l’expérience des services de France et de Suisse. »

Dans cet esprit d’une coopération renforcée, le CERN et ses deux Etats hôtes ont par exemple commencé à travailler sur des scénarios d’accident majeur.

C’est le troisième accord tripartite que le CERN conclut avec ses deux Etats hôtes, après celui sur la protection contre les rayonnements ionisants et celui sur le droit applicable aux entreprises intervenant sur son domaine. « L’établissement de ces accords témoigne de l’excellente coopération entre le CERN et ses deux Etats hôtes », conclut Friedemann Eder, Délégué aux Relations avec les Pays-hôtes.

 

Lire le communiqué de presse du Département fédéral des affaires étrangères suisse

You are here